Nombre total de pages vues

mercredi 15 février 2012

[Sortie nanardesque] Le Voyage du Capitaine Fracasse



Les amis, avant d'aller plus loin, observez cette jaquette. Regardez-moi ce casting, n'est-il pas alléchant ? Et puis ce titre qui met en valeur le "Capitaine Fracasse", cela ne nous promet-il pas un merveilleux film de cape et d'épée ?

Si vous pensez ça, vous avez tout faux... Car ce film n'a pratiquement rien à voir avec le livre de Théophile Gautier, oh non ! Oubliez le héros charismatique, les cavalcades, les duels à mort, la demoiselle en détresse, l'arbre qui sert de pont-levis... car il n'y a rien de tout ça dans ce film.

Mais alors, de quoi ça parle ? Et bien... à vrai dire, je n'en sais rien. En vérité ce film brasse plusieurs thèmes : la vie des comédiens ambulants au XVIIème, les vicissitudes de la vie théâtrale (où s'arrête le théâtre et où commence la vraie vie), ainsi que l'épanouissement du jeune baron de Sigognac, campé par Vincent Pérez.

Le film aurait pu être intéressant, malheureusement le trait y est trop appuyé. Les costumes, tout d'abord, sont grotesques. Il faudra m'expliquer où les Italiens (oui, c'est un film franco-italien, plus italien que français d'ailleurs) sont allés chercher de pareils chapeaux franchement ! Ensuite, les situations, aussi, sont ridicules (j'ai écarquillé les yeux en voyant l'introduction du baron de Sigognac, fou rire garanti). Et pour couronner le tout, ce film est lent, long (plus de 2h, je peux vous assurer que vous ferez une pause avant la fin), et excessivement bavard (mention spéciale à Polichinelle, absolument insupportable).

Bref, bref, bref, oubliez cette version, qui n'en vaut absolument pas la peine, et choisissez plutôt la bonne vieille version avec Jean Marais, qui, même si elle commence à dater, aura moins de chances de vous décevoir.


1 commentaire:

  1. Comment tu le fracasses ce film!

    Capitaine Crochet

    RépondreSupprimer